27/09/2007

 

 Exil

Toute nue, déchue de mes enceintes; j’ai froid. J’attends lentement que le jour se lève sur toi; mon audacieux château .    

20:44 Écrit par Del dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.